Logo du gouvernement du Qubec.

Épilobe à feuille étroites

Essences concurrentes » Espèces herbacées » Épilobe à feuille étroites

Télécharger le tableau :
Épilobe à feuille étroites (EPA)
Fireweed
Epilobium angustifolium L.
Herbacée vivace

Habitat

Localisation

Aire de distribution naturelle
  • D'ouest en est : de l'Alaska jusqu'à l'île de Baffin
  • Limite sud : jusqu'en Caroline-du-Nord et au Nouveau-Mexique
  • Présent dans toutes les provinces et territoires canadiens (23)
  • Au Québec, s'étend jusqu'à l'extrême nord du territoire (15)
Sous-domaine bioclimatique où l'essence est représentée Tous les domaines bioclimatiques du Québec
Zones où la compétition est susceptible d'être problématique Susceptible d'être problématique dans les régions écologiques 4f et 4g du sous-domaine de la sapinière à bouleau jaune de l'est et dans les régions 5h et 5i du sous-domaine de la sapinière à bouleau blanc de l'est (Bas St-Laurent et Gaspésie) (15)

Climat régional

Température annuelle moyenne par sous-domaine bioclimatique (°C) Non disponible
Précipitations totales annuelles par sous-domaine bioclimatique (mm) Non disponible
Indice d'aridité par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Nombre de jours consécutifs sans gel par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Durée de la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique (jours) Non disponible
Nombre de degrés jours pendant la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique Non disponible

Milieu physique

Principales positions topographiques par sous-domaine bioclimatique Se retrouve entre autres sur des dépôts de pente dans les zones où la compétition est problématique (15)
Principales classes de pente par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principaux dépôts de surface par sous-domaine bioclimatique
  • Se retrouve sur une grande variété de substrats (23)
  • Est associé aux dépôts glaciaires dans les zones où la compétition est problématique (15)
Principales classes texturales de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique
  • Se retrouve sur une grande gamme de textures allant des sols sablonneux ou loameux aux textures fines
  • Peut se trouver sur des sols pauvres en matière organique ou parfois, à l'inverse, sur des sols organiques (15)
pH de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes de drainage par sous-domaine bioclimatique Drainage bon à imparfait (15)
Humidité du sol Non disponible
Principaux types d'humus par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes d'épaisseur de l'humus (en cm) par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Fertilité du sol Non disponible
Meilleures conditions de croissance Non disponible
Besoins en lumière
  • Besoins élevés
  • Absence de floraison à l'ombre
  • Diminution de la croissance et de la couverture si réduction de l'ensoleillement (15)
Besoins en eau Ne tolère pas des conditions de saturation en eau (15)
Besoins en éléments nutritifs
  • Meilleure croissance sur les sites riches en éléments nutritifs (23) mais peut aussi facilement persister sur des stations pauvres en azote
  • pH variant de 3,7 à 5,6 (15, 23)

Station

Stations
  • Milieux récemment perturbés (coupe de peuplements résineux ou mixtes)
  • Bord de routes, terrains vagues avec sols acides (15, 23)
  • Sous couvert forestier de peuplements forestiers matures de résineux (épinette par exemple) (15)

Dynamique

Dynamique

Types d'associations forestières et essences compagnes recherchées Non disponible
Principales perturbations moyennes et interventions partielles par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales perturbations et interventions d'origine par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Sociologie
  • Se retrouve en groupement pur (15)
  • Peut aussi être associé à d'autres plantes colonisant des aires perturbées (23)
  • Peut être associé au sous-bois de peuplements arborescents matures (15)
Principales végétations potentielles observées par sous-domaine bioclimatique 1
  • 1 : FO1 = MJ1 = MJ2 = FE2
  • 2 est : RS2 = FO1 = RS3 = RE3 = MJ2 = RS1 = MJ1 = RC3 = RT1 = FE2 = FE3 2 ouest : FE2
  • 3 est : MF1 > RS3 = MS2 = MJ2 = RC3 = RE2 = RB1 = RS1 = RS5 = MJ1 = RE3 = FE2 = FE3 3 ouest : RE2 = RE3 = MJ2 = RS2 = MS2 = FE2 = RS1 = FE3 = MJ1
  • 4 est : MS2 = RS3 = MS6 = MS1 = RS2 = FE3 = RS1 = RB1 = RE2 = RC3 = RE3 = MF1 4 ouest : MS2 = RS2 = RS3 = RE2 = RE3 = RS1 = MJ2 = RP1 = MJ1 = FE3
  • 5 est : FE3 = RS1 = MS2 = MS1 = MS6 = RS3 = RS2 = RE2
  • 5 ouest : ME1 > MS2 = RE1 = RS2 = RE2 = RE3 = MS6 = RS1 = MS1 = RS3
  • 6 est : RE1 = MS2 = RE2 = RE3 = RS2 = RS3 6 ouest : ME1 > MS2 = RE2 = RE1 = RS2 = RS3 = RE3
Tolérance à l'ombre
  • Intolérant (15)
  • 8/9 sur l'échelle de Humbert et al. (2007) (1 : très tolérant et 9 : très intolérant) (1)
Facteurs limitatifs ou favorables à l'aménagement de l'essence Non disponible
Statut sucessionnel Espèce pionnière (15)

Morphologie

Morphologie

Port du tronc Non disponible
Port de la cime Non disponible
Largeur de la cime Non disponible
Densité de la cime Non disponible
Type de ramification Non disponible
Élagage naturel Non disponible
Branches adventives et gourmands Non disponible
Hauteur 1 à 2 m (15, 11, 10, 23, MC76)
Système racinaire
  • Présence de gros pseudorhizomes (15) cassant facilement (BB137)
  • Racines abondantes entre 5 et 20 cm de profondeur (surtout dans les 5 premiers cm), certaines pouvant atteindre la couche humique et minérale (BB111), 40 cm de profondeur (15).
  • Forte croissance racinaire, jusqu'à 1 m par année; même durant la phase de reproduction sexuée, forte augmentation de la biomasse racinaire (15)
  • Croissance racinaire débutant avant celle des tiges au printemps (15)

Croissance (stades perchis et futaie)

Croissance

Période de débourement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Croissance relative
  • Hauteur des tiges et densité de la colonie stables à compter de la mi-juillet
  • Un semis printanier peut atteindre une pleine hauteur et fleurir dès la première année (15)
Âge d'exploitabilité absolu par IQS et densité relative (DRF (densité relative faible), DRM (densité relative moyenne), DRE (densité relative élevée)) Non disponible
Période de croissance rapide Printemps (15)
Longévité naturelle Colonie : supérieure à 20 ans (11, 10)
Hauteur à maturité physiologique Non disponible
Hauteur maximale potentielle Non disponible
Diamètre à maturité physiologique Non disponible
Accroissement moyen en diamètre (mm/an) généralement par sous-domaine bioclimatique ou sous-régions écologiques (Densité A-B - Densité C-D) Non disponible
IQS station Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible

Reproduction

Modes de reproduction

Mode de reproduction privilégié
  • Sexuée et végétative (15)
  • Dirige prioritairement les ressources aux organes de la reproduction végétative plutôt que sexués (15)
Stratégie de régénération sexuée Non disponible
Mode de reproduction sexuée Non disponible
Mode de reproduction végétative Non disponible
Vigueur de la reproduction végétative Non disponible

Floraison

Sexualité et type d'inflorescence
  • Monoïque (23)
  • Fleur parfaite (11,10)
  • Grappe (9)
Période de floraison Non disponible
Agent de pollinisation Insectes (23)

Plantation

Espacement recommandé entre les plants Non disponible
Interventions spécifiques Non disponible

Production semencière

Type de fruit Capsule longue et étroite (15,11,10,23), s'ouvrant pour laisser s'échapper une multitude de graines pourvues de soies blanches (BB137)
Âge de début de production régulière 1 an (11,10)
Âge de production optimale ND
Fréquence des bonnes années semencières Annuelle (11,10)
Période de maturité Août à septembre (11,10)
Quantité produite
  • 250 à 500 semences/capsule (15)
  • 20 000 à 76 000 semences/plant (15)
Indicateurs du poids des semences Non disponible
Indicateurs de viabilité Non disponible

Dispertion des semences

Durée de rétention des semences sur l'arbre Non disponible
Saison de dispersion Été: Août à septembre (11,10, 23)
Mode de dispersion
  • Vent (BB111)
  • Aminaux (15)
Distance de dispersion commune
  • Plusieurs kilomètres (15, 23, 11, 10)
Durée de viabilité des semences en milieu naturel Moins d'un an (15)
Facteurs favorisant ou défavorisant la libération de la semence du fruit Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible

Conditions de germination

Dormance Dormance absente (15, 23)
Stratification Non disponible
Période de germination Germination dans les 10 jours en conditions contrôlées (15)
Taux de germination
  • Conditions contrôlées : 100 %
  • Conditions naturelles : 89 % (15)
Besoins en eau Non disponible
Besoins d'ombre Non disponible
Autres facteurs limitant ou favorisant la germination Non disponible
Températures favorables Non disponible
Lits de germination favorable Non disponible
Nature du lit et conditions de germination
  • Sol minéral (11,10)
  • Facteurs favorisant la germination : teneur élevée en éléments nutritifs, faible acidité du sol, température à la surface du sol de 15 à 30°C et bonne humidité aident à la germination (15)
  • Facteurs limitant la germination : ombrage et enfouissement des semences (germination nulle si semences enfouies à une profondeur excédant 0,5 cm dans le sol minéral) (15)
Germination assistée Non disponible
Mortalité juvénile des semis ND

Reproduction végétative

Drageonnement Principal (11,10, 15), suivie de près par l'ensemencement (BB111)
Production de rejets (souche, tige, collet racinaire) Absent (11)
Marcottage Absent (11)
Autres modes de reproduction végétative Absent
Intensité
  • Élevée si l'espèce est établie
  • Relation étroite entre la densité des tiges et la biomasse racinaire (15)
  • Peut atteindre et même dépasser 100 tiges/m2
Présence de clones ND

Développement et croissance de la regénération par stade de développement (stades de semis, gaulis)

Développement et croissance

Période de débourrement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Besoins en eau Non disponible
Besoins en lumière Non disponible
Besoins en éléments nutritifs Non disponible
Croissance Non disponible
Conditions favorisant une croissance optimale Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible
Sensibilité à la compétition Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible
Tolérance et résistance à différents stress Non disponible
Motalité Non disponible

Travaux d'éducation

Éducation

Élagage et taille de formation Non disponible
Dégagement Non disponible
Éclaircie Non disponible

Facteurs de stress (stades de perchis et futaie)

Aspects physotanitaire

Principaux insectes et maladies à surveiller Non disponible

Tolérance et résistance aux stress

Résistance au vent Non disponible
Résistance au verglas, à la glace et la neige Non disponible
Tolérance au gel Non disponible
Tolérance à la sécheresse Non disponible
Tolérance aux inondations et à la remontée de la nappe phréatique Non disponible
Tolérance à la compaction du sol Non disponible
Sensibilité aux dommages causés par le feu Non disponible
Sensibilité aux polluants atmosphériques Non disponible
Autres stress Non disponible
Principaux dommages causés pas les animaux Non disponible

Propriétés de bois et utilisations

Propriétés physiques

Propriétés et apparence du bois Non disponible
Masse volumique (volume sec à l'air, masse sèche à l'air (12%) en kg/m3) Non disponible
Flexion statique MOR 12% en lb/po2 / MOE 12% en 1000 lb/po2 Non disponible

Propriétés de façonnage

Rabotage (% de succès) Non disponible
Sablage (% de succès) Non disponible
Perçage (% de succès) Non disponible
Mortaise (% de succès) Non disponible
Moulure (% de succès) Non disponible
Tournage (% de succès) Non disponible

Utilisations

Utilisations courantes du bois Non disponible
Autres utilisations Non disponible

Divers

Divers

Enjeux de biodiversité Non disponible
Valeur générale pour la faune
  • Brout : consommé par le cerf de Virginie, l'orignal, le caribou, le rat musqué, le lièvre
  • Certains mammifères n'ont aucun intérêt pour cette essence (15)
Tolérance et résistance à divers stress ND
Remarques
  • Espèce intéressante pour la stabilisation des talus et des pentes dénudées (15)
  • Utilisé dans la production de miel (23)

Réactions aux perturbations

Perturbations

Ouverture du couvert
  • A une grande facilité à coloniser des stations pertubées (coupe forestière, chablis et feu)
  • Augmentation de la biomasse aérienne les 7 premières années, stabilité pendant environ 12 ans, puis décroissance (15)
Prolifération après une coupe
  • Prolifération si le sol est perturbé suite à la récolte, ou dans le cas d'un sol faiblement perturbé, si la couche de matière organique est mince et humide (11)
  • Envahit un parterre de coupe dès l'année suivant une coupe
  • Envahissement plus prononcé si les débris de coupe sont brûlés (15)
  • Augmentation de la couverture moyenne entre la 2e et la 5e année après une coupe, suivie d'un brûlage des résidus et d'une plantation, pour diminuer progressivement jusqu'à la 15e année et abruptement jusqu'à la 20e; ne représente qu'une composante très mineure de la flore ensuite (Oregon) (15)
Prolifération après un feu
  • Le feu crée des conditions favorables, du fait du retrait de la compétition (15)
  • Prolifération par reproduction sexuée quelle que soit l'intensité du feu
  • Après l'établissement des semis, prolifération de la colonie par voie végétative (11, 15)
  • Système racinaire modérément sensible aux dommages causés par le feu : la majorité des racines se retrouve dans les premiers 5 cm de sol minéral alors qu'une espèce est considérée résistante au feu si ses rhizomes sont situés entre 5 et 13 cm de profondeur (15)
Prolifération après une préparation de terrain
  • La préparation de terrain crée des conditions favorables à la germination par l'élimination de la compétition (15)
  • Prolifération par reproduction sexuée, que la couche de matière organique soit partiellement ou totalement enlevée (11)
  • Les racines fractionnées peuvent facilement produire de nouvelles tiges (15)
  • La mise en butte peut favoriser le couvert d'épilobe (MC83)
Prolifération après un dégagement
  • Un dégagement réalisé une fois par an pendant 3 ans a entraîné une reprise vigoureuse des essences de compétition (framboisier et épilobe) (15)
  • À long terme (10 ans après des dégagements mécaniques), malgré une reprise de la végétation concurrente (épilobe et framboisier), on observe chez les plants d'épinette noire un diamètre au collet de 24 % supérieur à celui des témoins et une hauteur moyenne de 12 % supérieure chez les plants dégagés (MC84)

Interférence avec les essences désirées

Essences

Pouvoir compétitif relatif
  • Élevé si bien établie, mais supporte mal la compétition des autres espèces lors de son installation
  • Une fois établie, peut devenir une espèce de compétition d'importance contre la régénération forestière (15) : peut empêcher l'implantation de résineux d'importance commerciale, peut nuire aux cultures vivaces (23)
  • Ne s'avère pas nuisible à la croissance du bouleau blanc; est par contre susceptible de restreindre l'établissement de semis (15)
  • Exploite difficilement un espace déjà colonisé par d'autres espèces (15)
  • Une station dominée par l'épilobe est plus favorable à la croissance racinaire des conifères qu'une station dominée en Calamagrostis canadensis car le sol sera plus chaud
Compétition pour la lumière
  • Élevée
  • Sous un couvert dense d'épilobe, l'épinette blanche n'est qu'à 24 % de son potentiel maximal de photosynthèse (15)
Compétition pour l'eau Aucun effet de compétition démontré (15)
Compétition pour les éléments nutritifs
  • Aucun effet de compétition démontré (15)
  • Suite à un feu, l'épilobe prélève fortement des éléments nutritifs du sol qu'elle restitue sous forme de matière organique : ceci peut être bénéfique dans les stations très perturbées (15)
Réaction au broutage ND
Autres formes d'interférence
  • Aucune propriété allélopathique reconnue (15)
  • Est souvent à l'origine de dommages mécaniques causés aux jeunes plants de conifères, principalement en raison de l'effet combiné de l'affaissement automnal des tiges et de l'écrasement par le poids de la neige (15)
  • Est l'hôte intermédiaire d'une rouille (Pucciniastrum epilobii Otth.) des aiguilles du sapin baumier (15)

Lutte et contrôle

Lutte et contrôle

Lutte et contrôle Un fauchage répété fréquemment peut maîtriser l'espèce (15)

Génétique

Génétique

Variabilité génétique Non disponible
Hybridation Non disponible
Variétés essentiellement utilisées au Québec Non disponible
Bas de page
Haut de page
Télécharger le tableau :