Logo du gouvernement du Qubec.

Noisetier à long bec

Essences concurrentes » Autres arbustes et arbrisseaux » Noisetier à long bec

Télécharger le tableau :
Noisetier à long bec (COC)
Beaked hazel
Corylus cornuta Marsh.
Petit arbre ou arbuste (sur stations défavorables) (8)

Habitat

Localisation

Aire de distribution naturelle
  • D'ouest en est : de la Colombie-Britannique jusqu'à Terre-Neuve (8, 15)
  • Du nord au sud : du 49e degré de latitude au Québec jusqu'en Géorgie et au Colorado (15)
Sous-domaine bioclimatique où l'essence est représentée
  • 1, 2, 3, 4, 5
  • Marginal : 6
Zones où la compétition est susceptible d'être problématique Susceptible d'être problématique dans les domaines bioclimatiques des érablières à caryer, à tilleul, à bouleau jaune, de la sapinière à bouleau jaune et de la sapinière à bouleau blanc, excepté dans les régions écologiques 5h et 5i (Gaspésie) (41)

Climat régional

Température annuelle moyenne par sous-domaine bioclimatique (°C) Non disponible
Précipitations totales annuelles par sous-domaine bioclimatique (mm) Non disponible
Indice d'aridité par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Nombre de jours consécutifs sans gel par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Durée de la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique (jours) Non disponible
Nombre de degrés jours pendant la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique Non disponible

Milieu physique

Principales positions topographiques par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes de pente par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principaux dépôts de surface par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes texturales de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique Présence accrue sur les textures fines et moyennes (A, LA, AS) (41, 15)
pH de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes de drainage par sous-domaine bioclimatique
  • Drainage bon (41)
  • Ne se retrouve pas sur des sols mal drainés ou des stations trop sèches (15, 51PC)
Humidité du sol Non disponible
Principaux types d'humus par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes d'épaisseur de l'humus (en cm) par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Fertilité du sol Non disponible
Meilleures conditions de croissance Non disponible
Besoins en lumière
  • Plus grandes fréquences de distribution sous 8 à 35 % de plein ensoleillement
  • Croissance optimale entre 30 à 40 % de la pleine lumière (15)
  • Profite des trouées dans les peuplements mixtes pour pousser vigoureusement (15)
  • Les semis ne supportent pas le plein ombrage (51PC)
Besoins en eau Besoins modérés à élevés (P. Cartier, comm. pers.)
Besoins en éléments nutritifs
  • Besoins élevés, surtout en calcium et azote (51PC)
  • Se retrouve sur des stations riches à modérément riches en éléments nutritifs (15)

Station

Stations
  • Sous couvert forestier de peuplements mixtes ou feuillus non perturbés
  • Milieux perturbés (éclaircies), lisières de forêt

Dynamique

Dynamique

Types d'associations forestières et essences compagnes recherchées Non disponible
Principales perturbations moyennes et interventions partielles par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales perturbations et interventions d'origine par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Sociologie Est associé à la strate arbustive de peuplements mixtes (15)
Principales végétations potentielles observées par sous-domaine bioclimatique 1
  • 1 : FE6 > RP1 > MJ1 = MJ2 = RS1 = FE5 = FE2 = FO1 = FE1
  • 2 est : FE6 = FE2 = FE5 = MJ2 = MF1 = MJ1 = FE1 = RS1 = FE3 = RS2 2 ouest : MJ1 = MJ2 = RP1 > RS1 = FE5 = FE3 = FE2 = FE6
  • 3 est : MF1 > MS2 = FE6 = MJ1 = FE2 = MJ2 = FE3 = RS1 = FE5 3 ouest : MS2 = MF1 = MJ1 = MJ2 = FE6 = FE3 = FE2 = FE5 = RS1
  • 4 est : FE3 = MS6 = MS1 = MF1 = FE4 = RB1 = MS2 4 ouest : MF1 = MJ1 = FE3 > MS2 = MJ2
  • 5 est : FE3 > MS1 = MS6 = RS1 > MS2 = MS4 = RS3 5 ouest : MS6 > MS1 = MS2 > RS1
  • 6 est : MS2 = RS2 6 ouest : MS2 > ME1 = RS2 = RE3 = RE2
Tolérance à l'ombre Intermédiaire (15) ou tolérant : 4 / 9 pour le stade semis sur l'échelle de Humbert et al. (2007) (1 : très tolérant et 9 : très intolérant) (1)
Facteurs limitatifs ou favorables à l'aménagement de l'essence Non disponible
Statut sucessionnel
  • Présence accrue en début de succession (56PC)
  • Présence abondante pendant les 25 années qui suivent un feu
  • Peut persister sous couvert à tous les stades successionnels, mais devient alors une composante mineure (Abitibi) (57PC)

Morphologie

Morphologie

Port du tronc Non disponible
Port de la cime Non disponible
Largeur de la cime Non disponible
Densité de la cime Non disponible
Type de ramification Non disponible
Élagage naturel Non disponible
Branches adventives et gourmands Non disponible
Hauteur Maximum : 3 m (5, 9, 24, 30)
Système racinaire
  • Une fois le semis établi, présence d'une racine pivotante profonde (51PC)
  • Présence de nombreuses racines latérales qui s'étendent horizontalement dans la couche humique atteignant néanmoins le sol minéral (41, BB111)

Croissance (stades perchis et futaie)

Croissance

Période de débourement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Croissance relative
  • Croissance lente des semis issus de semences : 0,6 m de hauteur après 10 ans (15, 41)
  • Croissance plus rapide des tiges d'origine végétative : 0,6 m de hauteur après 2 ans et 1,8 m à 10 ans; hauteur moyenne à 15-20 ans de 2,5 m (41)
Âge d'exploitabilité absolu par IQS et densité relative (DRF (densité relative faible), DRM (densité relative moyenne), DRE (densité relative élevée)) Non disponible
Période de croissance rapide
  • 2 premières années
  • Croissance ralentissant après 10 ans
Longévité naturelle 40 à 60 ans (5, 15)
Hauteur à maturité physiologique Non disponible
Hauteur maximale potentielle Non disponible
Diamètre à maturité physiologique Non disponible
Accroissement moyen en diamètre (mm/an) généralement par sous-domaine bioclimatique ou sous-régions écologiques (Densité A-B - Densité C-D) Non disponible
IQS station Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible

Reproduction

Modes de reproduction

Mode de reproduction privilégié Non disponible
Stratégie de régénération sexuée Non disponible
Mode de reproduction sexuée Végétative essentiellement
Mode de reproduction végétative Non disponible
Vigueur de la reproduction végétative Non disponible

Floraison

Sexualité et type d'inflorescence
  • Monoïque (5, 51PC)
  • Fleur unisexuée
Période de floraison Non disponible
Agent de pollinisation Non disponible

Plantation

Espacement recommandé entre les plants Non disponible
Interventions spécifiques Non disponible

Production semencière

Type de fruit Noix (24)
Âge de début de production régulière 2 ans (5)
Âge de production optimale
  • Floraison croissante jusqu'à l'âge de 10-11 ans
  • Floraison diminuant ensuite pour cesser vers 18 ans (51PC)
Fréquence des bonnes années semencières 5 ans (5, 15, 51PC)
Période de maturité Fin de l'été ou début de l'automne (24, 5)
Quantité produite
  • Production diminuant en conditions ombragées (15, 51PC)
  • Semences fortement prédatées par les rongeurs (51PC)
Indicateurs du poids des semences Non disponible
Indicateurs de viabilité Non disponible

Dispertion des semences

Durée de rétention des semences sur l'arbre Non disponible
Saison de dispersion Automne (56PC)
Mode de dispersion
  • Oiseaux
  • Petits rongeurs (écureuil roux, tamia) (5, 15, 51PC, BB111)
Distance de dispersion commune
  • Très variable lorsque disséminé par les rongeurs
  • Peut atteindre des centaines de mètres mais reste sous le couvert forestier (15)
Durée de viabilité des semences en milieu naturel Aucune réserve de graines viables au sol (BB111)
Facteurs favorisant ou défavorisant la libération de la semence du fruit Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible

Conditions de germination

Dormance
  • Dormance présente (15)
  • Stratification par le froid requise (2 à 6 mois) (51PC)
Stratification Non disponible
Période de germination Non disponible
Taux de germination
  • Conditions contrôlées : 30 à 60 % après une période de stratification par le froid (15, 56PC)
  • Conditions naturelles : faible (51PC)
Besoins en eau Non disponible
Besoins d'ombre Non disponible
Autres facteurs limitant ou favorisant la germination Non disponible
Températures favorables Non disponible
Lits de germination favorable Non disponible
Nature du lit et conditions de germination Germination meilleure lorsque les semences sont recouvertes pour éviter l'assèchement l'hiver (15, 51PC)
Germination assistée Non disponible
Mortalité juvénile des semis Non disponible

Reproduction végétative

Drageonnement Principal (5, 41, 56PC, 51PC, BB111)
Production de rejets (souche, tige, collet racinaire) Important (5, 41, 56PC, 51PC)
Marcottage Rare (15, 51PC)
Autres modes de reproduction végétative Absent
Intensité
  • 100 % des semis de 11 ans se reproduisent végétativement (15)
  • Au-delà de 18 ans, les tiges des semis issus de semences ont disparu et seules les tiges d'origine végétative persistent (15)
Présence de clones
  • Zone moyenne couverte par un clone : 2 m2 (5)
  • Étalement des tiges souterraines sur une faible distance de leur point d'origine (15)
  • Nombre très variable de tiges aériennes constituant un clone; les plus vieux clones en supportent généralement davantage; le plus grand clone observé lors d'une étude avait 22 tiges aériennes et leur âge variait de 1 à 18 ans (15)

Développement et croissance de la regénération par stade de développement (stades de semis, gaulis)

Développement et croissance

Période de débourrement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Besoins en eau Non disponible
Besoins en lumière Non disponible
Besoins en éléments nutritifs Non disponible
Croissance Non disponible
Conditions favorisant une croissance optimale Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible
Sensibilité à la compétition Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible
Tolérance et résistance à différents stress Non disponible
Motalité Non disponible

Travaux d'éducation

Éducation

Élagage et taille de formation Non disponible
Dégagement Non disponible
Éclaircie Non disponible

Facteurs de stress (stades de perchis et futaie)

Aspects physotanitaire

Principaux insectes et maladies à surveiller Non disponible

Tolérance et résistance aux stress

Résistance au vent Non disponible
Résistance au verglas, à la glace et la neige Non disponible
Tolérance au gel Non disponible
Tolérance à la sécheresse Non disponible
Tolérance aux inondations et à la remontée de la nappe phréatique Non disponible
Tolérance à la compaction du sol Non disponible
Sensibilité aux dommages causés par le feu Non disponible
Sensibilité aux polluants atmosphériques Non disponible
Autres stress Non disponible
Principaux dommages causés pas les animaux Non disponible

Propriétés de bois et utilisations

Propriétés physiques

Propriétés et apparence du bois Non disponible
Masse volumique (volume sec à l'air, masse sèche à l'air (12%) en kg/m3) Non disponible
Flexion statique MOR 12% en lb/po2 / MOE 12% en 1000 lb/po2 Non disponible

Propriétés de façonnage

Rabotage (% de succès) Non disponible
Sablage (% de succès) Non disponible
Perçage (% de succès) Non disponible
Mortaise (% de succès) Non disponible
Moulure (% de succès) Non disponible
Tournage (% de succès) Non disponible

Utilisations

Utilisations courantes du bois Non disponible
Autres utilisations Non disponible

Divers

Divers

Enjeux de biodiversité Non disponible
Valeur générale pour la faune
  • Fruits : consommés en grande quantité par de nombreux rongeurs (tamia rayé et écureuil roux) et oiseaux (41, 51PC)
  • Brout : source importante en hiver pour l'orignal, le cerf de Virginie, le lièvre (24)
  • Habitat : les fourrés épais fournissent un couvert à plusieurs oiseaux (bécasse, gélinotte, tétras) (24)
Tolérance et résistance à divers stress
  • Faible résistance à la sécheresse (réduction du nombre de tiges) (15)
  • Succès de germination dépendant de la population de rongeurs présente (51PC)
Remarques
  • Fruit comestible (24)
  • Espèce intéressante pour limiter les risques d'érosion de certains milieux de par son système racinaire relativement dense et superficiel (15)
  • Espèce intéressante pour le contrôle de la végétation dans les corridors de transport électrique

Réactions aux perturbations

Perturbations

Ouverture du couvert
  • Favorise une croissance vigoureuse des tiges déjà établies (41)
  • Favorise la reproduction végétative (15)
  • Favorise la production de semences (15)
  • Le noisetier réussit à occuper les trouées sous les sapins qui ont en partie été tués à la suite d’une épidémie de tordeuses des bourgeons de l’épinette (BB129, BB136)
Prolifération après une coupe
  • Expansion rapide par l'émergence de nouvelles tiges d'origine végétative (15), qui assurent un développement en continu (BB136)
  • 8 ans après la coupe de peuplements mixtes en Gaspésie, présence de 9 000 tiges/ha (15)
  • Prolifération davantage stimulée par des coupes partielles que totales (15)
  • Prolifération plus importante après une coupe qu'un feu (Ontario) (15), particulièrement dans les tremblaies (55PC)
Prolifération après un feu
  • Production de tiges d'origine végétative d'autant plus favorisée si l'intensité du feu est moindre (15)
  • Un feu de faible intensité peut augmenter de 2 à 4 fois la densité du couvert forestier (51PC)
  • Production moindre de tiges d'origine végétative suite à des feux d'été (surtout à répétition) versus des feux de printemps où la partie souterraine est moins affectée (15, 51PC)
Prolifération après une préparation de terrain Production de tiges vigoureuses d'origine végétative si la préparation de terrain ne détruit pas le système racinaire (15, 41, 51PC)
Prolifération après un dégagement Stimule l'émergence de tiges d'origine végétative (41, 51PC)

Interférence avec les essences désirées

Essences

Pouvoir compétitif relatif
  • Peut empêcher l'installation de la régénération résineuse (41)
  • Peut compromettre la croissance et la survie d'espèces plantées (15), comme le pin blanc (BB122)
Compétition pour la lumière
  • Élevée
  • Dans certains cas, 2 à 7 % seulement de la pleine lumière est transmise sous un couvert de noisetier (15, 51 PC)
Compétition pour l'eau Élevée de par la présence d'un système racinaire peu profond et étendu (15, 51PC)
Compétition pour les éléments nutritifs
  • Élevée
  • Par sa biomasse importante, fort prélèvement d'éléments nutritifs qui sont accumulés dans ses feuilles et ensuite recyclés à chaque automne, devenant disponibles pour les résineux (51PC)
Réaction au broutage
  • Stimulation de la reproduction végétative
  • Après 5 ans de broutage hivernal par l'orignal, le nombre de tiges de noisetier est passé de 5 800 tiges/ha (parcelles protégées) à 26 950 tiges dans les parcelles broutées (Matane) (15)
Autres formes d'interférence Non disponible

Lutte et contrôle

Lutte et contrôle

Lutte et contrôle
  • Nécessité de détruire le système racinaire si on veut une lutte efficace (41)
  • Le scarifiage à disque profond réduit beaucoup la densité des tiges et le couvert (51PC)
  • Le feu peut être utilisé avantageusement pour maîtriser le noisetier, principalement sur les stations récemment envahies par cette espèce, car les semis sont plus sensibles au feu que les tiges d'origine végétative : une étude a montré qu'après un ou deux feux consécutifs, la mortalité des clones constitués de tiges d'origine végétative a atteint 36 à 38 % versus 74 à 89 % chez les semis (15).
  • Les noisetiers ne prolifèrent pas après un feu sévère (BB132).
  • Les noisetiers ne prolifèrent pas après deux feux qui ont brûlé à un an d'intervalle (BB132)

Génétique

Génétique

Variabilité génétique Non disponible
Hybridation Non disponible
Variétés essentiellement utilisées au Québec Non disponible
Bas de page
Haut de page
Télécharger le tableau :