Logo du gouvernement du Qubec.

Calamagrostis du Canada (foin bleu)

Essences concurrentes » Espèces herbacées » Calamagrostis du Canada (foin bleu)

Télécharger le tableau :
Calamagrostis du Canada (foin bleu) (GRS)
Blue-joint reedgrass
Calamagrostis canadensis (Michaux) P. Beauv.
Herbacée vivace (53)

Habitat

Localisation

Aire de distribution naturelle Se retrouvent généralement partout au Canada (32)
Sous-domaine bioclimatique où l'essence est représentée Tous les domaines bioclimatiques du Québec
Zones où la compétition est susceptible d'être problématique Sont susceptibles d'être problématiques dans tous les domaines bioclimatiques du Québec (41)

Climat régional

Température annuelle moyenne par sous-domaine bioclimatique (°C) Non disponible
Précipitations totales annuelles par sous-domaine bioclimatique (mm) Non disponible
Indice d'aridité par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Nombre de jours consécutifs sans gel par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Durée de la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique (jours) Non disponible
Nombre de degrés jours pendant la saison de croissance par sous-domaine bioclimatique Non disponible

Milieu physique

Principales positions topographiques par sous-domaine bioclimatique Tolère des altitudes très variées, puisqu'on le retrouve du niveau de la mer jusque dans les régions montagneuses (32)
Principales classes de pente par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principaux dépôts de surface par sous-domaine bioclimatique Se retrouve plus souvent sur tourbe mais aussi sol minéral (32)
Principales classes texturales de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique Occupent plus fréquemment des sols à texture moyenne ou fine (41)
pH de l'horizon B par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes de drainage par sous-domaine bioclimatique Drainage mauvais ou très mauvais (32)
Humidité du sol Non disponible
Principaux types d'humus par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales classes d'épaisseur de l'humus (en cm) par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Fertilité du sol Non disponible
Meilleures conditions de croissance Non disponible
Besoins en lumière
  • Besoins élevés en général (32, 56)
  • Abondance accrue et meilleur développement si très peu d'ombre
Besoins en eau Besoins très élevés : préfèrent les sols humides, mouillés (46, 53, 54, 56) voire saturés (46) ou périodiquement inondés (53, 56)
Besoins en éléments nutritifs
  • Besoins généralement modérés, elles croissent sur des pH variant de 5,5 à 8
  • Supporte les sols extrêmement acides et jusqu'à la neutralité (32, 46, 56)

Station

Stations Sites plus humides, détrempés : bords de lacs, de cours d'eau et de routes (9, 46, 53, 56, 41)

Dynamique

Dynamique

Types d'associations forestières et essences compagnes recherchées Non disponible
Principales perturbations moyennes et interventions partielles par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Principales perturbations et interventions d'origine par sous-domaine bioclimatique Non disponible
Sociologie
  • Forment généralement un couvert dense et relativement pur en milieu ouvert (32, 56, 55)
  • Sont aussi associées au sous-bois de peuplements arborescents (41, 32), mais en couvert souvent beaucoup moins dense (32, 55, 56)
  • Peut s'associer avec d'autres plantes des milieux humides telles que les quenouilles et les Glycériae et d'autres graminées qui poussent dans les mêmes habitats (P. Martineau, comm. pers.)
Principales végétations potentielles observées par sous-domaine bioclimatique 1
  • 1 : MJ2 = FE5 = RB1 = FO1 = RS1 > MJ1 = FE2 = FE1 = MF1 = RP1
  • 2 est : FO1 > MJ2 = MF1 = RC3 = RS2 = RS3 = RE3 = RS1 = MJ1 = FE2 = RT1 2 ouest : MF1 > MJ1 = FE6 = RS1 = RS5 = FE2
  • 3 est : RC3 = MF1 = RS3 = RE3 = MS2 = RB1 > FE6 = MJ1 = RS1 = FE2 = MJ2 = FE5 = FE3 3 ouest : RE3 = RS3 = MS2 = MF1 > RC3 = FE6 = FE2 = FC1 = MJ2 = RP1 = FE5 = MJ1 = RE2 = FE3 = RS2
  • 4 est : MF1 = RS3 = RE3 = MS2 = RB1 = RC3 = RS1 = RE2 = RS2 = MS6 = FE3 = MS1 4 ouest : RE3 = RS3 = MF1 = MS2 = RC3 = RS2 = FE3 = MJ1 = MJ2 = RS1
  • 5 est : RB5 > RE3 = RS3 > RE2 = RS2 = MS6 = FE3 = MS4 = RE1 5 ouest : ME1 > MS2 = RE3 = RS1 = RS3 = MS1 = MS6
  • 6 est : RE3 = RE1 = MS2 = RS3 = RE2 = RS2 6 ouest : ME1 > MS2 = RS3 = RE3 = RE2 = RE1 = RS2
Tolérance à l'ombre 9/9 sur l'échelle de Humbert et al. (2007) (1 : très tolérant et 9 : très intolérant) (1)
Facteurs limitatifs ou favorables à l'aménagement de l'essence Non disponible
Statut sucessionnel Espèce pionnière (32, 56)

Morphologie

Morphologie

Port du tronc Non disponible
Port de la cime Non disponible
Largeur de la cime Non disponible
Densité de la cime Non disponible
Type de ramification Non disponible
Élagage naturel Non disponible
Branches adventives et gourmands Non disponible
Hauteur
  • Généralement 0,5 à 1,6 m (41) · 0,8 à 2 m (5, 41, 53, 56)
Système racinaire
  • Présence de rhizomes vivaces formant des colonies denses, assez forts pour pénétrer des sols très durs chez [1] et [5] (53,46)
  • Présence de rhizomes rampants étendus et de racines fibreuses peu profondes, dont la croissance est relativement lente (2 à 15 cm/an) (28a, 28b, 32, 46, 55, 56), atteignant la couche minérale (BB111)

Croissance (stades perchis et futaie)

Croissance

Période de débourement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Croissance relative Habituellement, les 5 espèces sont bien établies à la seconde année de croissance et quelquefois, à la fin de la première, sous des conditions favorables de croissance (32)
Âge d'exploitabilité absolu par IQS et densité relative (DRF (densité relative faible), DRM (densité relative moyenne), DRE (densité relative élevée)) Non disponible
Période de croissance rapide Fin mai à mi-juillet
Longévité naturelle
  • Mort du système aérien chaque année suite au gel
  • Rhizomes persistant pendant plusieurs années
Hauteur à maturité physiologique Non disponible
Hauteur maximale potentielle Non disponible
Diamètre à maturité physiologique Non disponible
Accroissement moyen en diamètre (mm/an) généralement par sous-domaine bioclimatique ou sous-régions écologiques (Densité A-B - Densité C-D) Non disponible
IQS station Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible

Reproduction

Modes de reproduction

Mode de reproduction privilégié Végétative essentiellement(32)
Stratégie de régénération sexuée Non disponible
Mode de reproduction sexuée Non disponible
Mode de reproduction végétative Non disponible
Vigueur de la reproduction végétative Non disponible

Floraison

Sexualité et type d'inflorescence
  • Monoïque (9)
  • Fleur parfaite (9)
  • Épis, grappe ou panicule
Période de floraison Non disponible
Agent de pollinisation Vent (46)

Plantation

Espacement recommandé entre les plants Non disponible
Interventions spécifiques Non disponible

Production semencière

Type de fruit Caryopse (9)
Âge de début de production régulière
  • Tige issue de semences : 2 ans
  • Tige d'origine végétative : 1 an
Âge de production optimale Non disponible
Fréquence des bonnes années semencières Annuelle
Période de maturité Fin juillet à août (5, 46)
Quantité produite Production abondante à prolifique sur les tiges fertiles (32)
Indicateurs du poids des semences Non disponible
Indicateurs de viabilité Non disponible

Dispertion des semences

Durée de rétention des semences sur l'arbre Non disponible
Saison de dispersion Été et automne
Mode de dispersion Vent généralement (32, 41, BB111)
Distance de dispersion commune Non disponible
Durée de viabilité des semences en milieu naturel
  • Variable selon les graminées : l'horizon minéral supérieur du sol contient beaucoup de graines de carex, ce qui indique une longévité significative (BB129)
  • Plusieurs années : 5 à 7 ans (46)
Facteurs favorisant ou défavorisant la libération de la semence du fruit Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible

Conditions de germination

Dormance Absente
Stratification Non disponible
Période de germination Non disponible
Taux de germination Élevé; 90 % à 20ºC (Territoires du Nord-Ouest)
Besoins en eau Non disponible
Besoins d'ombre Non disponible
Autres facteurs limitant ou favorisant la germination Non disponible
Températures favorables Non disponible
Lits de germination favorable Non disponible
Nature du lit et conditions de germination
  • Sol minéral (32)
  • Besoin d'un niveau élevé
Germination assistée Non disponible
Mortalité juvénile des semis Non disponible

Reproduction végétative

Drageonnement Principal (41, PM76, BB111)
Production de rejets (souche, tige, collet racinaire) Absent
Marcottage Absent
Autres modes de reproduction végétative Reproduction par les bourgeons situés à l'axe des feuilles chez [4]
Intensité
  • Très élevée si les conditions sont favorables
  • Même de petits fragments de rhizomes peuvent former un nouveau plant (28a, 28b, 32, 46)
Présence de clones Présence de clones

Développement et croissance de la regénération par stade de développement (stades de semis, gaulis)

Développement et croissance

Période de débourrement Non disponible
Période d'aoûtement Non disponible
Besoins en eau Non disponible
Besoins en lumière Non disponible
Besoins en éléments nutritifs Non disponible
Croissance Non disponible
Conditions favorisant une croissance optimale Non disponible
Réponse à l'ouverture du couvert Non disponible
Sensibilité à la compétition Non disponible
Principaux agents nuisibles Non disponible
Tolérance et résistance à différents stress Non disponible
Motalité Non disponible

Travaux d'éducation

Éducation

Élagage et taille de formation Non disponible
Dégagement Non disponible
Éclaircie Non disponible

Facteurs de stress (stades de perchis et futaie)

Aspects physotanitaire

Principaux insectes et maladies à surveiller Non disponible

Tolérance et résistance aux stress

Résistance au vent Non disponible
Résistance au verglas, à la glace et la neige Non disponible
Tolérance au gel Non disponible
Tolérance à la sécheresse Non disponible
Tolérance aux inondations et à la remontée de la nappe phréatique Non disponible
Tolérance à la compaction du sol Non disponible
Sensibilité aux dommages causés par le feu Non disponible
Sensibilité aux polluants atmosphériques Non disponible
Autres stress Non disponible
Principaux dommages causés pas les animaux Non disponible

Propriétés de bois et utilisations

Propriétés physiques

Propriétés et apparence du bois Non disponible
Masse volumique (volume sec à l'air, masse sèche à l'air (12%) en kg/m3) Non disponible
Flexion statique MOR 12% en lb/po2 / MOE 12% en 1000 lb/po2 Non disponible

Propriétés de façonnage

Rabotage (% de succès) Non disponible
Sablage (% de succès) Non disponible
Perçage (% de succès) Non disponible
Mortaise (% de succès) Non disponible
Moulure (% de succès) Non disponible
Tournage (% de succès) Non disponible

Utilisations

Utilisations courantes du bois Non disponible
Autres utilisations Non disponible

Divers

Divers

Enjeux de biodiversité Non disponible
Valeur générale pour la faune Non disponible
Tolérance et résistance à divers stress
  • Très faible résistance à la sécheresse
  • Résistance très élevée aux froids hivernaux (46)
  • Tolérance élevée aux inondations (prolifèrent même suite à une inondation (53, 56))
Remarques
  • Espèce intéressante pour le contrôle de l'érosion, le maintien de la qualité de l'eau par filtration, la lutte contre les problèmes d'inondation en augmentant l'évapotranspiration, la réhabilitation des zones humides et la revalorisation des zones perturbées par les activités industrielles (32)
  • Un contrôle et non pas une élimination des graminées permet de conserver leurs importantes fonctions écologiques (56)
  • Le surnom de foin bleu (Blue-joint redgrass) attribué au Calamagrostis vient de ses tiges rouge bleuâtre à la base (BB119).

Réactions aux perturbations

Perturbations

Ouverture du couvert
  • Prolifération importante par voie végétative (41)
  • Colonisation et domination rapide d'un site perturbé grâce à la croissance des rhizomes (46, 55, 56)
  • Devient moins dense après plusieurs années de friche
Prolifération après une coupe
  • Prolifération qui peut être importante si la strate herbacée est détruite suite à la coupe et le sol minéral mis à nu par la machinerie (41)
  • Certaines graminées peuvent dominer rapidement certains sites grâce à la croissance des rhizomes et/ou à l'installation de nouveaux semis (germination de semences nouvellement disséminées ou enfouies dans le sol) (56)
  • S'implantera seulement dans les endroits où l'eau est abondante
  • Si la coupe provoque la remontée de la nappe phréatique, le Calamgrostis deu Canada exerce une vive concurrences sur les essences résineuses (BB110)
  • La compaction du sol par la machinerie ou les modifications du drainage provoqué par l'orniérage contribue à l'envahissement du Calamagrostis canadensis qui forme alors de grandes colonies, 3 ou 4 ans après la coupe (BB110)
Prolifération après un feu
  • Prolifération par drageonnement qui peut être rapide après des feux de faible intensité qui n'atteignent pas la couche minérale du sol (32, 41, 46, 56)
  • Peut avoir un couvert après un feu de faible intensité 2 à 4 fois plus abondant en comparaison avec les stations non brûlées (sud de l'Ontario)
  • Prolifération par drageonnement nulle après des feux d'intensité élevée (mort des rhizomes)
Prolifération après une préparation de terrain
  • Prolifération importante de certaines graminées
  • Des opérations répétées ont aussi tendance à limiter la prolifération de certaines graminées (32)
Prolifération après un dégagement Même après 4 coupes durant un été, l'espèce continue de croître l'année suivante (41)

Interférence avec les essences désirées

Essences

Pouvoir compétitif relatif
  • Élevé en général (28a, 28b, 46, 32), en limitant l'installation et la croissance de la régénération en essences désirées (41)
  • Les graminées croissant en grande densité ne sont pas désirables dans une plantation de moins de 5 ans, surtout en présence d'une régénération résineuse (41)
  • Pouvoir compétitif très élevé si le terrain est assez humide (32, 46, 55, 56) : une fois établi, un couvert dense persiste presque indéfiniment, limitant sévèrement la venue des espèces forestières désirées (32) et sa présence peut interférer également sérieusement avec la croissance de certaines essences comme Pinus ponderosa (Orégon), où l'on observe une diminution de la biomasse moyenne de l'ordre de 5 fois en présence de la graminée, en comparaison avec les témoins, après 4 saisons de croissance (41)
Compétition pour la lumière
  • Très élevée
  • Le manque complet de lumière peut parfois inhiber complètement la germination des espèces désirées (56)
  • Compétition pour l'eau Élevée : la grande densité des graminées entre en compétition avec les semis de résineux pour l'absorption de l'eau (41)
    Compétition pour les éléments nutritifs Élevée : la grande densité des graminées entre en compétition avec les semis de résineux pour l'absorption des éléments nutritifs, particulièrement pour N (41)
    Réaction au broutage Des rongeurs s'abritant sous un couvert de graminées peuvent affecter sérieusement une régénération résineuse ou feuillue en la broutant (41)
    Autres formes d'interférence
    • L'épaisseur de la litière peut parfois inhiber complètement la germination des espèces désirées (56).
    • Augmente les risques de dommages causés aux semis de conifères, entre autres par la présence d'une accumulation de neige sur les herbes (41, 56)
    • Aucune allélopathie connue (41, 46, 32)
    • Retard de croissance des semis de conifères dans des stations boréales, du fait de l'épaisseur de la litière qui isole le sol, retarde la fonte des neiges et garde le sol à des températures plus fraîches durant toute la saison de croissance (32, 41, 56)
    • Risques accrus d'incendie en présence de graminées (32)

    Lutte et contrôle

    Lutte et contrôle

    Lutte et contrôle
    • Le maintien de la strate herbacée forestière lors des interventions sylvicoles a pour effet de rendre l’implantation des graminées plus difficile et de retarder leur envahissement.
    • L'utilisation de paillis de papier ou de plastique placé à la surface du sol autour des semis permet une bonne maîtrise; technique souvent combinée avec une maîtrise mécanique dans les plantations de feuillus nobles (41).
    • Une préparation de terrain superficielle réalisée à l'automne permet de maîtriser certaines graminées en exposant les rhizomes au gel (41, 28a, 28b).
    • Sur sites mésiques et durant l'automne (parce que plus secs), un feu d'intensité élevée qui élimine la litière peut détruire les rhizomes et la banque de semences (41, 32, 55, 56) et un brûlage réalisé mi-fin mai permet aussi de le contrôler en prévenant la production de semences (32).
    • Le fauchage suivi d'un labour répété plusieurs fois durant la saison de croissance et pendant plusieurs années peut réduire la biomasse et prévenir la venue des inflorescences pour les prochaines saisons de croissance (32, 41, 55, 56).
    • La plantation sur butte (profil du sol inversé : la matière organique comblée par une couverture de sol minéral de plus de 15 cm d'épaisseur) permet un contrôle de la compétition et assure de meilleures conditions de croissance (températures édaphiques plus élevées, meilleure aération et conditions de drainage améliorées) aux semis des essences désirées (Scandinavie et Alberta), et ce, durant 3 années ou plus, assez pour que les semis soient bien établis (55, 56).
    • Lutte biologique : inoculer durant l'hiver avec le champignon Colletotrichum ou Fusarium, qui causent respectivement 54 % et 78 % de dommages foliaires (56).

    Génétique

    Génétique

    Variabilité génétique Non disponible
    Hybridation Non disponible
    Variétés essentiellement utilisées au Québec Non disponible
    Bas de page
    Haut de page
    Télécharger le tableau :